La pensée unique La 1èrepensée La 2èrepensée La 3èmepensée La 4èmepensée La 5èmepensée La 6èmepensée La 7èmepensée La 8èmepensée La 9èmepensée La 10èmepensée La 11èmepensée La 12èmepensée La 13èmepensée Chapitre1 - 2007 Chapitre2 - 2008 Chapitre3 - 2016

Le partie républicain virtuel



« Ma pensée est unique et elle n’engage que moi » dit- il :



-Unique car c’est la pensée du peuple,… la majorité du peuple!
-Elle n’engage que moi car je ne dépend d’aucune entité quelconque.


C’est avant tout un parti politique républicain virtuel, inexistant sur le plan législatif,

-qui utilise le web pour transmettre un message au peuple et à ses représentants.

-qui propose un nouveau projet de société équilibré basé sur un principe fondamental : l’équité.

Mon objectif est simple et concis :

-atteindre un taux de chômage tendant vers 0, au moins inférieur à 4%,

-donner plus de pouvoir d’achat aux salariés,

-désengorger et alléger les entreprises françaises de toutes ces charges mal réparties de façon à rendre ces entreprises plus compétitives face à l’adversité,

-simplifier le système de calcul des impôts directs et indirects,

-donner à mon peuple la possibilité de voir les choses autrement, sans œillère, sans publicité, sans conditionnement politique ou idéologique, ou religieux,

-lui permettre d’avoir une réflexion sur la société de demain,

-remodeler la fonction publique asphyxiée par la bureaucratie et lui redonner des fonctions de contrôle et de gestion (je censure!)

J’ai consacré 3 mois de mon temps libre, Avril, Mai et juin 2007 pour élaborer un essai sur un projet de société pour le peuple français et pour la France, et je serais déçu si certaines de ses pensées venaient se greffer au système économique actuel en perte de vitesse, car le système doit être avant tout un système équilibré :

-un indicateur m’a permis d’en déduire que le peuple était prêt à s’engager dans un nouveau projet de société,

-Je suis fatigué de voir les 2/3 de la population de mon pays souffrir de ne pas pouvoir exister,


-de ne pas pouvoir profiter des fruits de leur labeur, d’être obliger de subir les inévitables facteurs de l’économie qu’on lui mets dans l’assiette chaque midi et chaque soir au moment des informations,


-je dis au peuple que rien n’est inévitable et qu’il ne doit pas se résigner.


-Je suis fatigué de voir les entreprises mourir à petit feu, ou racheter par des groupes étrangers, ou de voir des entreprises qui fuient notre pays tant qu’elles le peuvent et des investisseurs qui investissent ailleurs!

-Des gens comme moi, simple penseur, se doivent, à un moment donné de consacrer un peu de leur temps pour le bien être de leur peuple et de proposer des solutions.

Je vois grand pour la France car le peuple a grandi.




Monsieur Carrey